Algérie CAN: Le souci majeur de Belmadi avant le Nigéria, c'est la récupération
Connect with us


EQUIPE NATIONALE

Algérie CAN: Le souci majeur de Belmadi avant le Nigéria, c’est la récupération

Djamel Belmadi Algérie Nigéria

L’équipe nationale tentera demain de relever un nouveau défi, celui de se qualifier pour la troisième fois de son histoire en finale de la CAN. La mission ne sera pas du tout facile contre le Nigeria, l’un des trois représentants africains lors du dernier Mondial encore en course dans cette épreuve continentale en compagnie de la Tunisie et du Sénégal.

Mais au vu de l’état d’esprit qui anime les Verts depuis le début de la messe footballistique continentale qu’abrite l’Egypte, le rêve est désormais permis. Cependant, certains paramètres jouent déjà en défaveur des coéquipiers de Mahrez. On pense particulièrement à l’aspect physique. Les Algériens n’auront pas le temps suffisant pour récupérer de leur harassant et très fatiguant match des quarts de finale face à la Côte d’Ivoire, au moment où leur adversaire de demain, aura bénéficié de 24 heures de repos supplémentaires.

Dès lors, on comprend les inquiétude que nourrit le sélectionneur national Djamel Belmadi qui aura également à se passer des services de l’un de ses plus importants atouts, en l’occurrence, le latéral droit Atal dont la blessure à l’épaule devrait mettre un terme prématuré à son aventure africaine, au moment où l’incertitude plane toujours autour de la participation de Feghouli dans ce dernier carré en raison de sa blessure. Du coup, la récupération est devenue, depuis jeudi soir, le cheval de bataille de Belmadi et son staff, comme l’a si bien souligné le coach national lors de la conférence de presse d’après-match des quarts de finale.

«Récupérer dès ce soir, car le match de dimanche va se jouer la dessus, au même titre que la Côte d’Ivoire qui avait un jour de moins de récupération par rapport à nous, il va falloir se dépêcher et être très bon sur l’aspect de la récupération. Aussi, on va tomber sur un adversaire encore très difficile, mais on n’a pas le choix», a-t-il dit.

Mais quoi qu’il arrive demain, l’entraineur national estime avoir déjà réalisé l’un de ses plus importants objectif qu’il s’est tracés après avoir hérité des commandes techniques des Verts : «On est en demi finale de la coupe d’Afrique, je voulais juste rappeler que dans cette demi-finale, il y 3 mondialistes (Nigeria, Tunisie et Sénégal. L’une de mes ambitions en arrivant ici, c’était de replacer l’Algérie parmi les plus grosses équipes africaines, rejoindre 3 équipes mondialises, je trouve que c’est pas mal», s’est-il réjoui, lui qui veut évidemment aller au bout du rêve.

Réactions et commentaires en bas de l'article

Commentaires

Page Facebook

Publicité

Plus sur EQUIPE NATIONALE