Djamel Belmadi : « Désormais, nous sommes devenus l’équipe à battre »
Connect with us


EQUIPE NATIONALE

Djamel Belmadi : « Désormais, nous sommes devenus l’équipe à battre »

Djamel Belmadi

Déclaration du sélectionneur national, Djamel Belmadi, à l’issue du match Algérie – Tanzanie (3-0), disputé lundi soir au stade Al-Salam du Caire, dans le cadre de la 3e et dernière journée de la phase de poules de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019 en Egypte.

«Je suis très fier de mon équipe. Nous n’avons pas raté l’occasion d’enchaîner un troisième succès de rang. Je suis très content par les joueurs alignés ce soir. C’est le meilleur résultat qu’on puisse réaliser dans le premier tour. Brahimi a un petit problème de santé, il était dans l’incapacité de jouer. Je ne veux comparer les différentes équipes nationales d’Algérie. En 1990, l’Algérie avait gagné la CAN. Il reste du chemin, l’objectif n’était pas gagné nos matchs en phase de poules, mais de gagner le tournoi. Concernant la performance d’Ounas (deux buts et une passe décisive, ndlr), il a fait un bon match, c’est bien pour la suite. Je refuse de qualifier les joueurs alignés ce soir de remplaçants. Ils appartiennent tous à l’Équipe nationale.»

Belmadi a ajouté: «C’est une grosse satisfaction, ils sont très impliqués depuis le stage de Sidi Moussa, ils attendaient la moindre occasion pour pouvoir s’exprimer. J’ai décidé de faire tourner l’effectif, ça va de soit de laisser au repos les éléments qui ont participé aux deux premiers matchs. Désormais, nous sommes devenus l’équipe à battre. L’Egypte, le Maroc, et le Sénégal constituent de gros clients. Concernant l’incorporation de Mahrez, c’était important de le faire jouer pour garder cet aspect de confiance et améliorer les statistiques, au même titre que Bounedjah. Il y’a eu une préparation qui a été judicieuse, on s’est peu trompés jusque-là. Les joueurs sont investis dés le départ ce qui n’est pas facile.»

L’ancien joueur de Manchester City a conclu: «Il y’a de multitudes d’éléments qui nous ont permis de bien démarrer la compétition, ce n’est pas du hasard, il y’a eu un travail de fond qui s’est fait opérer. Nous sommes devant des matchs à élimination directe, nous sommes dans un autre état d’esprit, ça va être aux couteaux, ça passe ou ça casse, il va falloir être très concentrés. Il y’a eu des acquis qu’on va travailler dessus. S’il y’aura une préparation particulière qui sera faite ça sera sur uniquement le plan psychologique».

Réactions et commentaires en bas de l'article

Commentaires

Page Facebook

Publicité

Plus sur EQUIPE NATIONALE