Talent algérien : Interview avec Ryad Zouggar ( Viktoria ZIzkov )
Connect with us


Fennec News

Talent algérien : Interview avec Ryad Zouggar ( Viktoria ZIzkov )

ryad zouggar

Ryad Zouggar, joueur de 21 ans passé par l’ES Villeneuve, Saint-Laurent, le Cavigal, l’AS Cannes ou encore l’AC Avignon, vit actuellement sa 3e expérience à l’étranger. Le jeune footballeur s’entraîne en ce moment avec le groupe professionnel du FK Viktoria ZIzkov en République Tchèque. Interview.

Ryad, pouvez-vous nous rappeler votre parcours ?

J’ai commencé le football en U7. J’ai débuté à l’Etoile Sportive de Villeneuve jusqu’en U13 pour ensuite partir à Saint-Laurent jusqu’en U15. Le Cavigal m’a alors contacté pour y faire mes classes jusqu’en U17. Cela m’a permis d’intégrer l’AS Cannes par la suite. Malheureusement et par exigence familiale, j’ai dû quitter la région pour m’installer à Avignon. J’y ai alors terminé ma formation au sein de l’AC Avignon. Motivé à ne pas lâcher le monde du football de haut niveau, j’ai signé mon premier contrat à 19 ans au FC GOB Wien en Autriche, un club de 4ème division. Cette signature a fait suite à la longue préparation que Franck Matingou et Philippe Caristo m’ont donné pour m’aider à m’imposer. Cette préparation faite, j’ai alors décidé de dépenser l’argent que j’avais dans un billet d’avion sans retour pour l’Autriche. En m’entrainant un matin seul sur un terrain de Vienne, l’entraîneur d’un club de la ville m’a alors vu et abordé. Portant ce jour les couleurs de l’OGC Nice, cela m’a alors indirectement aidé à obtenir l’essai qui m’aura par la suite permis d’y jouer une saison. Au delà de cette année au cours de laquelle j’ai beaucoup appris, plusieurs propositions de D3 sont alors venues à moi. Un malheureux pépin physique de fin de saison m’a cependant freiné, me demandant de rentrer en France pour le soigner. Après verdict du médecin, je suis alors resté éloigné des terrains pendant 3 mois. Au delà de ce repos forcé, j’ai alors fait la rencontre d’une entreprise spécialisée dans la préparation des athlètes, nommé « The Last Dream ». Cela m’aura permis d’obtenir un essai en D1 Luxembourgeoise, malheureusement non concluant.

Actuellement, vous êtes à l’essai avec un club professionnel en République Tchèque. Comment s’est présentée cette opportunité ?

Aujourd’hui, avec l’aide de deux amis qui font leur études en République Tchèque à Prague, j’ai décidé d’y venir quelques semaines afin de m’y concentrer sur le football. L’un des deux est étudiant mais s’entraîne depuis plusieurs mois avec un club de la ville de Prague pour se maintenir en forme. L’équipe réserve du FK Viktoria ZIzkov, club de seconde division Tchèque l’avait alors accueilli il y a plusieurs mois. Depuis, je me suis également vu participer à leur séance, sous forme d’essai avant de pourquoi pas postuler à leurs équipe professionnelle. Malgré mes recherches au sein des autres clubs professionnels de la ville de Prague, j’ai alors accepté ce dilemme qui peut me permettre de franchir une première porte au sein de leur pays. En ce vendredi 10 mai, l’équipe réserve s’est alors entraînée avec l’équipe professionnelle qui n’avait pas de match. En pleine période de Ramadan, je n’ai pas hésité à relever ce défi en donnant bien évidement le meilleur de moi-même. Après une discussion avec le coach de l’équipe première, je m’entraîne désormais avec son groupe professionnel depuis une semaine.

Pouvez-vous nous parler de ce club ? Comment est le jeu en République Tchèque ?

Le jeu en République Tchèque est complètement différent du jeu français. La zone n’existe pas. Le marquage individuel et le duel en un contre un est la base de leur football, et ce depuis tout petit. La langue est difficilement compréhensible mais je m’adapte petit à petit à leur méthode. J’ai su faire preuve de patience au début, je pense être en train de montrer le vrai visage de mon jeu en ce moment et j’espère que cela va payer.

Qu’espérez-vous pour votre avenir ?

Pour mon avenir, j’aimerais à court terme trouver l’agent qui me permettra de passer ce cap du monde professionnel. Par la suite, j’aimerais prendre une revanche sur une jeunesse qui n’a pas été des plus roses en montrant au monde du football ce que le vrai Ryad vaut réellement.

Quel genre d’agent recherchez-vous ?

Je cherche un agent qui pourrait m’aider dans mes démarches. Mon envie principale est de trouver une personne de confiance qui pourrait m’aider au début tout en continuant à me suivre sur du long terme. C’est du gagnant-gagnant, mon objectif n’est en aucun cas de me servir de quelqu’un pour le lâcher sur les mois à venir, comme ce qui peut se voir dans le foot actuel.

Source : Actufoot

Réactions et commentaires en bas de l'article

Commentaires

Page Facebook

Publicité

Plus sur Fennec News