Mercato: Le président de Nice spécule sur l'avenir de Youcef Atal
Connect with us


Fennec News

Mercato: Le président de Nice spécule sur l’avenir de Youcef Atal

Youcef Atal

Acheté de Courtrai (Belgique) contre la somme de 3 millions d’euros, « Youcef Atal » vaut quelques mois après 10 fois plus, voilà qui permet d’ores et déjà à son club français, l’OGC Nice, de se frotter les mains en prévision d’un éventuel transfert de sa nouvelle coqueluche vers un club européen huppé dès l’été prochain.

La valeur marchande du jeune international algérien, Youcef Atal, est en train de monter en flèche. Un chapitre qui risque de faire le prochain mercato, le nouveau président de Nice « Gauthier Ganaye » a parlé de l’avenir de Atal avec le club français: « On vendra probablement des joueurs mais ce sera dans notre intérêt sportif et financier.» a déclaré le patron du club dans un entretien accordé à Nice-Matin.

Il a ajouté: «Youcef (Atal) fait partie de nos plans pour la saison prochainemais on ne sait jamais ce qui peut arriver. Il y a parfois des offres exceptionnelles qu’on ne peut pas refuser» La transaction que les Français pourraient bien conclure prochainement devrait avoir lieu avec la célèbre formation espagnole, l’Athletico Madrid. Ce dernier, actuel dauphin de la Liga, insiste pour s’offrir les services du joueur algérien. Selon la presse française, l’entraîneur de l’Athletico, l’Argentin Simeone, voit en Atal le parfait remplaçant d’un Juan Fran qui est aujourd’hui âgé de 34 ans. Atal rentrerait dans l’état d’esprit du coach madrilène et assurerait au moins les 10 prochaines années au vu de son jeune âge.

Dans tout cela, c’est Nice qui devrait en tirer les dividendes, sachant que ce club a bien senti le coup depuis un bon bout de temps, ce qui l’a emmené à fixer la clause de départ d’Atal à 70M€. Autant dire que quoi qu’il arrive, l’OGCN pourrait bel et bien toucher le jackpot en vendant son joueur l’été prochain et surtout si Atal fait une grosse coupe d’Afrique des nations en juin prochain avec la sélection nationale.

Réactions et commentaires en bas de l'article

Commentaires

Page Facebook

Publicité

Plus sur Fennec News