Europa League : L'Olympique de Marseille n'a pas été à la hauteur
Connect with us


Monde

L’Olympique de Marseille n’a pas été à la hauteur

Si les supporters étaient en droit d’espérer une réaction d’orgueil de leurs protégés, l’Olympique de Marseille n’a pas été à la hauteur de son dernier rendez-vous de Ligue Europa jeudi soir. Les Olympiens ont été battus (1-3) par les Chypriotes de l’Apollon Limassol.

Bonne nouvelle pour l’Olympique de Marseille, la campagne 2018-2019 de Ligue Europa est terminée ! Le soulagement doit être bien réel dans le vestiaire des Phocéens tant le cauchemar n’aura que trop duré. Il s’est terminé de la pire des manières jeudi soir, à l’occasion de la 6e et dernière journée du groupe H, puisque Maxime Lopez et ses coéquipiers ont été battus à domicile, devant un Vélodrome presque vide, par les Chypriotes de l’Apollon Limassol (1-3). On peut donc être finaliste de la précédente édition et terminer à la dernière place de sa poule quelques mois plus tard…

Rudi Garcia voulait au moins une réaction d’orgueil, elle aurait peut-être pu se nouer en d’autres circonstances. Car pour ne pas arranger les affaires olympiennes, dès la 7e minute de jeu, Boubacar Kamara, positionné en qualité de latéral gauche, commet la faute dans la surface de réparation et écope d’un carton rouge. Le penalty est transformé dans la foulée (0-1, 8e) laissant les Ciel et Blanc obligés de courir après le score pendant presque tout le match en infériorité numérique. Forcément, dans ce contexte, la tâche des représentants de la Ligue 1 n’en était que plus ardue. Ceux-ci ont fait illusion dans la foulée de ce double coup du sort, Florian Thauvin égalisant rapidement (1-1, 11e).

Strootman, ça devient gênant…

Le champion du monde 2018 est décidément la seule véritable satisfaction de la première moitié de saison… Kevin Strootman par exemple, a encore livré une piètre prestation, apparaissant dépassé sur le plan physique. C’est encore plus visible face à un adversaire en supériorité numérique. Au gré des minutes, Limassol, après avoir courbé l’échine, reprend le dessus, notamment sur le plan physique. Et ça fait la différence à l’usure, d’abord à la demi-heure de jeu (1-2, 30e), puis avant l’heure de jeu (1-3, 56e), Florian Escales encaissant pour le coup un but splendide rappelant la magnifique demi-volée de Benjamin Pavard lors de la dernière Coupe du monde.

Dès lors, Rudi Garcia avait compris, et lui qui avait prévu initialement de présenter un onze de départ très remanié avant de changer son fusil d’épaule après le report du duel face à Bordeaux en Ligue 1. Dimitri Payet, Florian Thauvin et Kevin Strootman ont ainsi été rappelés sur le banc de touche, presque dans l’indifférence générale tant le Vélodrome et ses 9000 et quelques spectateurs étaient résignés. Pour parachever le tout, Lucas Ocampos a à son tour écopé d’un carton rouge (90e+3). Il était vraiment temps que ça se termine..

Réactions et commentaires en bas de l'article

Commentaires

Page Facebook

Publicité

Plus sur Monde