Togo-Algérie : Belmadi envoie un message fort aux vedettes des Verts
Connect with us


EQUIPE NATIONALE

Togo-Algérie : Belmadi envoie un message fort aux vedettes des Verts

belmadi togo algérie

En écartant pas moins de cinq joueurs qui étaient présents lors du précédent déplacement au Bénin, le sélectionneur national a voulu transmettre un message à son groupe, comme quoi, seuls les plus en forme seront retenus.

En d’autres termes, il a brandi un avertissement à l’adresse des cadres de l’équipe, des cadres desquels il attendait beaucoup face au Bénin, mais en vain.

D’ailleurs, Belmadi l’a bien précisé lors de sa conférence de presse de mardi passé. Si un joueur ne lui rend pas la pareille quand il lui fait confiance, il sera dans l’obligation de se passer de ses services.

Force est de reconnaître d’ailleurs que cette équipe nationale version Belmadi n’a toujours pas vraiment convaincu. Les Verts ont disputé trois matches avec le nouveau sélectionneur dont deux à l’extérieur. Les prestations des trois confrontations ont laissé un goût d’inachevé chez les supporters des Verts.

Un bilan très mitigé au vu du potentiel que renferme l’Algérie en matière de joueurs. Belmadi a débuté par un nul peu flatteur devant une équipe de Gambie, la plus faible du groupe. Le rendement des camarades de M’Bolhi était en-dessous de la moyenne, alors que l’adversaire n’avait pas les moyens de rivaliser. Au final, les Algériens se sont contentés d’un match nul.

Un mois après, les Verts ont retrouvé leur stade fétiche, celui de Mustapha-Tchaker à Blida. L’Algérie recevait le Bénin. Il y avait, certes, une victoire, mais la manière était laborieuse. Pourtant, dans le contingent de Belmadi, on retrouve des joueurs de niveau mondial. Rares sont les équipes africaines qui possèdent des joueurs comme Mahrez, Brahimi, Feghouli, Ounas, Slimani et les autres.

Face aux Ecureuils à Blida, on a senti un léger mieux, mais l’équipe nationale n’avait, à aucun moment, fait preuve d’autorité. Les camarades de Sessègnon ont prouvé qu’ils avaient des arguments lors de la deuxième manche, disputée trois jours plus tard à Cotonou.

Après une première période médiocre, les Algériens ont encaissé le but de la défaite et leur réaction a été peu convaincante en seconde période pour espérer revenir.

Une défaite amère face à un adversaire loin de constituer un foudre de guerre. Pour ce quatrième match, qui pourrait être décisif puisqu’une victoire de l’Algérie lui ouvrirait les portes de la qualification à la CAN-2019 sans attendre la dernière journée, la bande à Belmadi n’a pas le droit à l’erreur.

Tous les joueurs convoqués affichent une forme éblouissante avec leurs clubs respectifs. Le gardien de but M’Bolhi rejoue et les défenseurs ont eu un rendement très prometteur, à l’image de Farès et Attal, ainsi que la charnière centrale, Bensebaïni et Tahrat.

Les autres éléments du milieu de terrain et du compartiment offensif sont en possession de tous leurs moyens. Belmadi attend donc qu’ils reproduisent leurs prestations en clubs en équipe nationale, au risque de connaitre le même sort de Bentaleb et les autres.

Commentaires

Plus sur EQUIPE NATIONALE