Un match XXL de Mahrez face au Shakhtar, Belfodil arrache le nul à Lyon

city shakhtar mahrez but
mahrez belfodil ligue des champions city hoffenheim

Suite et fin de cette 4ème journée de la phase de poules de la Ligue des champions ce soir avec Manchester City et Riyad Mahrez qui se sont imposés (6-0) face à Donetsk. Le club allemand d’Hoffenheim avec dans ses rangs l’ancien lyonnais Ishak Belfodil est allé arracher un nul précieux (2-2) face à l’OL. 

FAN-TA-STI-QUE. Riyad Mahrez a une nouvelle fois été très bon ce soir face au Ukrainiens du Shakhtar Donetsk. Laissé sur le banc Samedi dernier face à Southampton, on se doutait que Pep Guardiola n’allait pas se passer des services de l’Algérien encore une fois.

Très bien rentré dans son match, le festival Mahrez commence dès la 13ème minute. Après s’être joué de son adversaire direct, il délivre un centre à ras de terre pour David Silva qui n’a plus qu’à conclure. Homme clé de ce match avec Gabriel Jesus, Mahrez a été présent aussi bien offensivement que dans le repli défensif.

Le reste n’est que du total régal. Contrôle poitrine, frappe du droit et ça fait mouche à la 84ème. Riyad clôture son excellente partition en délivrant une nouvelle passe décisive (après une belle récupération) pour Gabriel Jesus.

L’impression que le Fennec a enfin parfaitement intégré le système si exigeant du coach catalan (3 buts et 3 passes décisives lors de ses 4 dernières titularisations) et surtout bien digéré l’épisode de son penalty raté à Anfield. Les Citizens ne sont plus qu’à un petit point du tour suivant.

Dans l’autre rencontre opposant l’Hoffenheim d’Ishak Belfodil à son ancien club de l’OL, les coéquipiers de l’Algérien ont ramené un nul inespéré tout en étant réduit à 10.

Titularisé à la pointe de l’attaque, l’ancien joueur de l’Inter a rendu une copie assez moyenne (seulement 1 tir cadré et 8 passes effectuées dans le match). L’Algérien aurait pu néanmoins remettre les pendules à l’heure après l’ouverture du score lyonnaise mais a vu sa frappe arrêté à bout portant par Lopes. Un nul qui permet aux Allemands d’espérer encore une qualification en 8ème de finale.

 

Réactions et commentaires en bas de l'article