Taoufik Makhloufi : « Je veux réaliser quelque chose de grand aux JO-2020 à Tokyo » - Fennec Football
Connect with us


Omnisport

Taoufik Makhloufi : « Je veux réaliser quelque chose de grand aux JO-2020 à Tokyo »

Le Champion olympique algérien du 1500m à Londres 2012 et double vice-champion olympique du 800 et du 1500 m à Rio de Janeiro 2016, Taoufik Makhloufi, a annoncé son retour aux entrainements pour préparer les grandes échéances internationales à venir. A 30 ans, le sportif algérien le plus titré de l’histoire olympique entend finir sa carrière en beauté avec un nouvel exploit en ligne de mire aux Jeux Olympiques 2020 de Tokyo.

«J’ai repris les entraînements il y a près de deux mois, ici en Algérie. Je vais effectuer à partir de la fin octobre/début novembre la première étape de ma préparation à l’étranger avec un stage bloqué en France en prévision des prochaines échéances internationales, entre autres les Championnats du monde 2019 à Doha et surtout Tokyo-2020, qui demeure mon objectif principal, sans oublier les Jeux méditerranéens Oran-2021», a déclaré Makhloufi dans un entretien accordé à l’APS.

«J’ai concocté avec mon coach un programme de préparation qui prend en considération tous les aspects en vue des prochains rendez-vous. Des stages en altitude sont prévus en Afrique du Sud et au Kenya. Je compte ensuite effectuer des courses courtes de cross-country avant de prendre part à certains meetings pour évaluer ma forme et aborder ainsi les Championnats du monde 2019 de Doha, qui constituent un objectif intermédiaire», a-t-il ajouté.

A 30 ans, Makhloufi a encore faim de titres

Éloigné des pistes depuis près de deux ans, ratant notamment les Championnats du Monde 2017 à Londres en raison d’une blessure au mollet durant sa préparation, le natif de Souk Ahras est bien décidé à retrouver progressivement sa forme optimale. «Je suis serein et confiant, ma blessure n’est plus qu’un mauvais souvenir. Je me sens bien dans ma peau. Je vais travailler dur pour atteindre mes objectifs. J’ai tracé un programme de préparation avec mon entraîneur et la Fédération algérienne d’athlétisme (FAA) que nous avons proposé au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS). Je pense être en forme d’ici aux Mondiaux 2019. J’ai acquis beaucoup d’expérience, ce qui va m’aider dans ma préparation. Je suis concentré sur mon travail à 100% avec l’aide de mon staff technique et médical. Le secret de la réussite réside dans le travail et la bonne préparation», a-t-il estimé.

Interrogé par l’APS sur ses relations avec la FAA et le MJS, le digne héritier de Noureddine Morcelis’est félicité de la «bonne entente» et espère que toutes les parties vont tirer dans le même sens pour l’intérêt général d’un sport algérien qui ne parvient décidément plus à produire des athlètes de classe mondiale.

«Je remercie le ministère pour son aide. Je souhaite que les procédures administratives se fassent le plus normalement du monde sans bureaucratie. De son côté, la FAA a fait pour le moment l’essentiel pour m’aider et je vais faire le maximum pour être à la hauteur», a-t-il promis. Possédant le plus beau palmarès olympique algérien avec trois médailles olympiques (une en or et deux en argent) en deux participations aux JO, Makhloufi ambitionne toujours d’écrire encore sa propre légende. Pour rappel l’inoubliable Morceli a décroché 1 médaille d’or aux JO d’Atlanta en 1996 et a pris part à 3 Olympiades (Barcelone 1992, Atlanta 1996 et Sydney 2000).

Un Championnat du Monde pour garnir son palmarès

«Je me sens toujours capable d’aller arracher quelque chose de grand. Je vais me donner à fond pour être présent à ce rendez-vous, comme en 2012 et 2016. Je veux décrocher un titre mondial qui manque à mon palmarès. Lors des Championnats du monde 2015 de Pékin, j’ai terminé à la quatrième place dans des conditions spéciales, sans entraîneur. Après les JO-2016, j’avais bien préparé les Mondiaux de Londres-2017 avec l’objectif de monter sur le podium, malheureusement une blessure de dernière minute a freiné mes ambitions», se souvient Makhloufi qui rêve ainsi d’un titre majeur à un Championnat du Monde là où Morceli en collectionne trois (Tokyo 1991, Stuttgart 1993 et Göteborg 1995).

Sans évoquer son rêve d’accrocher un record du Monde sur 1500m (détenu par le Marocain Hichem El Gerroudj en 3’26), le champion algérien, qui est le 8ème meilleur performeur de tous les temps en 3’28’’75 à Monaco en 2015, semble déterminé à procurer encore de la joie au peuple algérien. «Mon rêve est de réussir mes trois objectifs à savoir les Mondiaux-2019, les JO-2020 et les JM-2021 à Oran.Le programme est ambitieux, c’est une mission difficile qui nécessite beaucoup de sacrifices, d’abnégation et de travail, indispensables pour la réussite. Je saisis cette occasion pour appeler la jeunesse algérienne à avoir un objectif dans la vie et à travailler dur pour l’atteindre», a conclu Taoufik Makhloufi.

Source : LaGazetteduFennec

Réactions et commentaires en bas de l'article

Commentaires

Publicité

Page Facebook

Plus sur Omnisport