Mondiaux U20 : Oussama Cherrad injustement privé d’une médaille de bronze au 800m ! - Fennec Football
Connect with us


Omnisport

Mondiaux U20 : Oussama Cherrad injustement privé d’une médaille de bronze au 800m !

C’est une véritable injustice que vient de subir le jeune athlète algérien Oussama Cherrad (18 ans) en finale du 800m masculin des championnats du monde d’athlétisme Juniors qui se déroulent à Tampere (Finlande) ! Disqualifié pour une faute peu évidente, l’Algérien a été privé d’une médaille de bronze. En l’absence de dirigeants compétents capables de défendre sa cause, le jeune champion algérien a été privé d’un titre mondial !

Sacré champion du Monde scolaire de cross-country en avril dernier à Paris, le jeune demi-fondiste algérien Oussama Cherrad a vécu une sacrée mésaventure en finale du 800m des Championnats du monde d’athlétisme des moins de 20 ans, dimanche en clôture des épreuves à Tampere (Finlande).

Au terme d’une course engagée, le sociétaire de l’Olympique Bordj Bou Arréridj a bouclé les deux tours de piste en 1:47.10, se plaçant ainsi derrière les deux Kényans Solomon Lekuta, vainqueur en 1:46.35 et Ngeno Kipngetich, deuxième en 1:46.45. Avec une 3ème place synonyme de bronze, l’Algérien pensait avoir réussi une belle performance. Malheureusement en début de course, un athlète anglais a chuté et après une réclamation les juges ont visiblement décidé que c’est le jeune Algérien qui a provoqué cet incident de course. Les images sont pourtant claires Oussama Cherradn’a même pas touché l’Anglais Markhim Lonsdale qui a perdu l’équilibre tout seul. Selon les explications tirées par les cheveux fournies par le Comité d’organisation, en approchant de l’arrivée, Cherrad, sentant le retour d’un adversaire dans son dos s’est légèrement décalé vers la droite, accomplissant une manœuvre banale qui aurait gêné la course du Belge Eliott Crestan, ce qui l’a disqualifié et permis au Belge de récupérer la médaille de bronze. Après une bousculade inexistante et une manœuvre peu évidente, l’Algérien a donc été disqualifié et déchu de sa médaille par l’IAAF sans qu’aucun membre de la Fédération Algérienne d’athlétisme ne puisse défendre son cas.

La faiblesse d’une fédération qui n’a aucun poids ni crédit aux yeux de l’IAAF a donc empêché Oussama Cherrad de défendre sa médaille remportée au terme d’une course très disputée. C’est en effet la Ligue belge d’athlétisme qui a usé de tout son poids pour obtenir gain de cause en déposant une réclamation immédiatement après la course. «  À un moment, j’ai cru que c’était mort, a expliqué Crestan. L’Algérien m’avait pourtant clairement empêché de passer en déviant de sa ligne sans raison, ce qui n’était pas très fair-play. Mais finalement, j’ai obtenu gain de cause ! » s’est félicité le jeune Belge.

Le grand espoir algérien devra donc se montrer plus vigilent à l’avenir et ne compter que sur lui-même puisque pareille mésaventure lui était déjà arrivée en 2017 lors des Championnats du monde U18 à Nairobi au Kenya. Classée 2ème du 1500m, l’Algérien avait été aussi disqualifiée par les juges pour « obstruction de passage » à des adversaires sans que sa Fédération ne puisse défendre son cas faisant perdre une médaille d’argent à l’Algérie. Fougueux et assez athlétique, le jeune Oussama Cherrad est considéré comme un talent d’avenir capable de succéder au Champion olympique algérien Taoufik Makhloufi. Pour cela, il devra sans doute imiter son ainé en s’écartant au maximum de dirigeants incompétents pour espérer bénéficier d’un encadrement de haut niveau et de moyens de récupération adéquats. Le très haut niveau mondial est incompatible avec l’éternel bricolage des dirigeants sportifs algériens.

Source : LaGazetteduFennec

Réactions et commentaires en bas de l'article

Commentaires

Publicité

Page Facebook

Plus sur Omnisport