Conférence de presse de Riyad Mahrez à Manchester City


L’international algérien de Manchester City, Ryad Mahrez, a indiqué jeudi qu’il n’a pas encore discuté avec son entraîneur Pep Guardiola et de ses attentes pour la nouvelle saison qui débutera pour les Citizens le 12 août prochain par une affiche contre Arsenal.

 TRADUCTION

«Je n’ai pas encore parlé avec Pep et de ses attentes pour la nouvelle saison. Il est heureux pour moi. Nous allons commencer à travailler cette semaine et nous verrons bien», a déclaré Mahrez lors d’une conférence de presse à l’occasion de sa présentation officielle à la presse.

Mahrez, champion d’Angleterre avec Leicester en 2016, a signé un contrat de cinq ans avec Manchester City. Le montant du transfert n’a pas été dévoilé mais selon Leicester, le joueur aurait été vendu pour une somme qui constituerait un record pour le club, alors que plusieurs informations estiment ce montant à 60 millions de livres (68 M EUR).

«Je suis très heureux d’être ici et d’avoir signé pour le club. Etre le transfert record du club ? Je ne pense pas trop à ça. Je suis heureux. C’est un nouveau défi dans ma vie», a souligné le meilleur joueur de la Premier League en 2016.

Interrogé sur son nouveau coach, l’Espagnol Guardiola, qui a conduit les Citizens au titre de champions d’Angleterre la saison dernière, Mahrez a été élogieux envers le technicien catalan.

«Pep est un grand manager qui a gagné de nombreux trophées et est entré dans l’histoire de ce club. Je voulais travailler avec lui et jouer pour ce club. Je n’ai pas hésité une seconde. Il voulait que je vienne», a-t-il dit.

Lors de cette première sortie médiatique au surlendemain de sa signature en faveur de Manchester City, le joueur algérien a indiqué que la Ligue des champions sera l’un des objectifs du club la saison prochaine.

«C’est un club qui veut gagner la Ligue des champions. City est un grand club et il a tout ce qu’il faut pour essayer de gagner cette compétition. C’est un objectif. Maintenant, nous allons devoir travailler et voir ce qui arrive», a-t-il affirmé.

Réactions et commentaires en bas de l'article