Rugby Africa Silver Cup : L’Algérie domine la Côte d’Ivoire (23-13) ! - Fennec Football
Connect with us


Omnisport

Rugby Africa Silver Cup : L’Algérie domine la Côte d’Ivoire (23-13) !

Après un combat âpre, l’Algérie a définitivement scellé le sort du match face à la Côte d’Ivoire en fin de partie par une interception de 90m et décroché la qualification pour la grande finale de la Silver Cup 2018 qui se jouera le 25 août prochain (à Alger ?) face à la Zambie, vainqueur de la pole Sud.

Si les Algériens avaient battu le Sénégal (22-18) le weekend dernier, les Ivoiriens les ont également difficilement battus ce mercredi par le même écart de 4 points (25-21). Le match s’annonçait palpitant, les deux équipes parfaitement à égalité. Les Algériens partaient peut-être avec une longueur d’avance au niveau de la fraîcheur physique.

Sollicité par Azzouz Aib, Thierry Dusautoir, ex-champion de France et d’Europe avec le Stade Toulousain dont il fut le capitaine, tout comme portant ce même brassard en équipe de France, et auréolé du titre de meilleur joueur du monde en 2011, était présent au match. Natif d’Abidjan, son cœur portait vers les Éléphants emmenés par l’arrière d’Oyonnax Silvère Tian, au centre pour ce match. Le coup d’envoi était sifflé par le Rieumois Pierre Brousset.

Les 20 premières minutes étaient le théâtre de nombreuses approximations de part et d’autre, sans qu’aucune équipe ne puisse concrétiser la moindre occasion : des ballons perdus en touche par les Algériens et dans le jeu par les Ivoiriens résumaient un début de match laborieux, la chaleur étant une des raisons de ces nombreuses fautes techniques. Il fallait attendre la 25e minute pour voir l’Algérie marquer en premier par un but de pénalité suite à un plaquage haut (3-0). Un chassé-croisé au niveau du score allait occuper les esprits jusqu’à la mi-temps (6-6). A noter que Mohamed BELGUIDOUM sortait sur civière après la demi-heure de jeu, où l’on craignait une fracture tibia-péroné.

Au retour des oranges et des citrons, c’est l’Algérie qui revenait en premier sur la pelouse, témoin de sa détermination. Mais pourtant, ce sont les Ivoiriens qui marquaient en 1ère main dès la reprise, suite à une mêlée dans les 22 Algériens. Un essai en coin transformé qui venait un peu faire douter les coéquipiers de Nasser BENAMOR (6-13).

La réaction n’allait pas se faire attendre, un gros temps fort débouchant sur une pénalité dans les 22 Ivoiriens (9-13).

Le match allait basculer juste à l’heure de jeu en faveur de l’Algérie. Suite à une mêlée à 5m, les Eléphants se mettaient à la faute. Boris BOURAHOUA jouait intelligemment vite, et parvenait à faire marquer un de ses avants (16-13).

La fin de match allait être épique. Vers la 75e, un ballon égaré des Ivoiriens en bonne posture était récupéré par les Algériens qui entamaient une fantastique remontée de terrain collective, faite de passes au bon tempo et de courses tranchantes pour finalement échouer au pied des poteaux, faute de soutien, et prenaient un contre de 80m, heureusement sans encaisser d’essai !!!

Les Guerriers du Désert allaient sceller le sort du match en interceptant cruellement une passe ivoirienne dans leur 22 pour un essai exceptionnel de 90m de la flèche Djamel OUCHÈNE (23-13) surnommé « Ouchène Bolt » dans les tribunes en délire.

Une minute plus tard, et après une petite chamaillerie, les Algériens pouvaient exulter, ils avaient atteint une partie de leur objectif en finissant vainqueurs du tournoi nord de cette Silver Cup en battant successivement les 49e et 50e équipes mondiales. Prochaine étape, la grande finale face au vainqueur de la poule Sud, à savoir la Zambie qui a créée la surprise en battant Madagascar. La finale Algérie-Zambie se jouera le 25 août prochain et pourrait se dérouler à Alger au stade du 5 Juillet !

>> le Diaporama complet du match <<

Remerciements Photos : Nor Eddine Mekded

Réactions d’après match :

Khaled KHALOUCHI : « On revient de loin, on a connu des galères et ce soir on est récompensé. C’est juste incroyable ce qui nous arrive mais on l’a pas volée ! On s’est envoyé comme des chiens, on est un groupe solidaire, c’était un match d’hommes, costaud sur les impacts. C’était un match plus dur que contre le Sénégal. Respect aux Ivoiriens qui ont gardé une bonne mentalité rugby. C’est quand même un exploit, on est arrivé ici 2 jours avant le début de la compét, ce n’était pas gagné d’avance. Il nous reste ce match du 25 août à ne pas galvauder. Je tiens à saluer notre staff marseillais qui nous a beaucoup aidés, en plus on était incomplets (absences Hirèche et Caminati). Enfin, petit clin d’œil aux anciens qui ont démarré l’aventure en 2007 et qui ont écrit une page de l’histoire du rugby algérien. On ne fait que continuer l’aventure collective. »

Boumedienne ALLAM : « Le rêve en 2007 était de créer une équipe nationale. On l’a fait et fatalement on a ensuite vu plus grand dans nos objectifs : se structurer, recruter des joueurs de plus en plus professionnels et confirmés, et viser une qualification en Coupe du Monde. Au-delà de cette victoire aujourd’hui, je reste focalisé sur le match du 25 août. Maintenant, repos mérité et on verra quels joueurs on aura à disposition pour jouer cette finale. On est quand même champions du groupe Nord de la Silver Cup, et ça c’est une fierté. »

 

Source : LaGazetteDuFennec

Réactions et commentaires en bas de l'article

Commentaires

Publicité

Page Facebook

Plus sur Omnisport