Algérie : Rabah Madjer motive et rassure les joueurs avant l’Iran

algerie iran
algerie iran

A deux jours du match face à l’Iran et à deux mois et demi de celui face au Portugal, Rabah Madjer a tenu à motiver et rassurer ses troupes en leur faisant passer le message suivant, “nous sommes sur le bon chemin”. 

C’est au début de la première séance d’entrainement en Autriche que l’ancien joueur de Porto a tenu un discours d’une dizaine de minutes pour faire une sorte de bilan d’étape.

ll a naturellement commencé pour le match face à l’Iran en demandant sans ombrage la victoire :

«Je veux une victoire avec un grand V !»

“Je veux du caractère et de la discipline sur le plan tactique, restez unis et le jour du match respectez les consignes” avant d’enchaîner par “Nous sommes une bonne équipe et vous êtes bien entourés, maintenant on compte sur vous pour qu’après demain on remporte une victoire avec un grand V”.

“Si vous pensez à l’échec, l’échec sera là, c’est pour ça que le jour du match, la défaite est interdite !”

ll est ensuite revenu sur la prestation des verts face à la Tanzanie en soulignant comme nous l’avions remarqué que l’équipe avait présenté deux visages différents en première et en seconde période :

“De match en match cette équipe est entrain de franchir des étapes, ça se voit. J’ai vu en première mi-temps (face à la Tanzanie) c’était compliqué mais en deuxième mi-temps tout se le monde s’est libéré.

Nous avons remporté une belle victoire face à la Tanzanie, 4-1 (Allah Ibarek), ce n’est pas rien ! Les gens ne voient que la petite faute que vous commettez et ils occultent les bonnes choses que vous réalisez, parce qu’on nous cherche la petite bête”.

«Tout le monde avait peur du 5 juillet»

ll abordé aussi le cas particulier du stade du 5 juillet en laissant entendre à ses poulains qu’ils sont entrain de le reconquérir :

“Vous avez inscrits quatre buts, dans un stade où tout le monde avait peur de jouer, que ce soit les entraîneurs où les gars de la fédération, ce n’est pas rien. Nous on a dit, on joue au stade du 5 juillet, parceque nous avons une bonne équipe, nous avons des joueurs capables de gagner”.

“3-0 (contre la Centafrique), 4-1 (contre la Tanzanie), les gens se posent de plus en plus de questions, qu’est ce qui se passe ?”

“On appel ce stade (le stade du 5 juillet) le tribunal maîs ce n’est pas nous qui devons être jugés parceque nous on gagne toujours. quand on veut gagner on gagne. On gagne aujourd’hui, on gagne demain et on gagne après demain”.

«L’Egypte sans Mohamed Salah…»

Plus étonnant, dans sa stratégie, le match face au Portugal (le 7 juin à Lisbonne) semble revêtir une importance particulière pour conclure ce cycle de préparation de la meilleur façon possible.

“Continuez comme ça, ne soyez pas complexés ! Même contre l’équipe du Portugal, on va faire mieux que l’Egypte ! Les égyptiens ont mené 1-0 mais malheureusement en face il y avait Cristano”.

“Hector Cuper avec les joueurs qu’il a une fois qu’il à enlevé Salah c’est fini, deux buts, deux erreurs du gardien ça fait 2-1”.

“Nous sommes avertis, on peut faire un bon résultat et on peut gagner au Portugal ! Parceque j’ai vu le Portugal, ce n’est pas la meilleure équipe d’Europe. On peut faire un résultat, ensemble, il faut faire des résultats !”

Plus globalement il a demandé à son équîpe de rester soldaire en toute circonstance :

«Ceux qui nous insultent viendront nous demander pardon»

“Il y’a des gens qui vous aiment, qui vous font confiance, parce qu’ils y croient, nous le staff les premiers”.

“On continue comme ça unis. Après nous somme un groupe, il y’a des choix tactiques, des choix des entraîneurs en fonction du match, il y’a une étude qu’on doit faire mais l’essentiel pour nous c’est qu’on a gagné un groupe !”

Enfin il terminé en prophétisant un retournement de l’opinion en sa faveur :

“Les gens qui sont entrain de nous insulter ils viendront nous demander pardon”.

DZfoot.com

Réactions et commentaires en bas de l'article

Partager