Actu : Nabil Fekir respect énormément l’équipe d’Algérie

2
2562

L’avenir international de Nabil Fekir oscillait entre l’Algérie, le pays de ses parents, et la France, où il est né. En 2015, après avoir longuement hésité, le milieu offensif de Lyon a décidé d’opter pour les Bleus. 

Récemment, Jean-Pierre Bernès, son agent, qui l’a poussé à choisir l’équipe de France, a fait des déclarations à propos de son cas. « Je ne pense pas, avec du recul, que je lui ai donné un mauvais conseil. Tout le monde est unanime là-dessus, Nabil et ses parents. Ce n’était pas un manque de respect vis-à-vis de qui que ce soit, pas un manque de respect vis-à-vis de l’équipe nationale d’Algérie. C’est un choix par rapport à une carrière. Une carrière, cela dure 10 ou 15 ans, il ne faut pas mélanger l’affectif avec des intérêts sportifs ou économiques », déclare-t-il dans un entretien publié ce mardi 20 mars dans le Dauphiné.

Avant de poursuivre : « Il fallait faire la synthèse de tout ça. Moi, j’étais convaincu, et je le suis toujours, que c’était ce qu’il fallait faire. Après, c’était son choix. C’est toujours le choix du joueur. Je ne suis là que pour donner des conseils ».

Lors du derby face à Saint Etienne (1-1) à l’occasion de la 27e journée de Ligue 1. En plein seconde période, le capitaine des Gones s’est allongé sur la pelouse du Groupama Stadium et a demandé son remplacement. Chose faite à la 70e minute par Mouctar Diakhaby. Retour de blessure pour l’international français qui a subi une opération mardi 13 mars, il devrait reprendre les entraînements début Avril.

  • Kamel

    j’aime bien Nabil Fekir car je supporte l’OL mais il s’est complètement discrédité en choisissant l’Algérie puis la France puis l’Algérie et enfin la France. D’ailleurs on dirait que malheureusement le “mauvais œil” l’a frappé car à chaque fois qu’il est en passe de jouer avec l’équipe de France il se blesse. Enfin la concurrence avec la France est si forte qu’il a peu de chances de voir la coupe du monde alors qu’il aurait été un roi en Algérie. Il a préféré écouter Aulas et toucher beaucoup de pognon. J’espère pour lui qu’il fera une grande carrière en club.

    • Mars42

      <>… J-P Bernes a tout dit dans cette phrase…

      La patrie, l’amour du maillot, la fidélité dans un club etc.. n’ont aucune chance face à la puissance de l’argent et on le voit bien avec des joueurs qui pour la plupart jouent dans 6-7 clubs en 15 ans de carrière…

      C’est l’argent et lui seul qui dicte les choix et l’équipe de France offre une meilleure “vitrine” pour se montrer à N. Féfir, ce qui peut lui permettre de décrocher de meilleurs contrats, que ce soit avec un grand club ou avec les sponsors… Le plus difficile étant de s’imposer, car comme tu le dit, la concurrence est bien plus rude en EDF…