Equipe Nationale : Les changements attendus ce Dimanche !


La dernière rencontre des Verts gagnée du reste contre la Guinée, aura été certes une totale réussite sur le plan du résultat technique étant donné que les camarades du capitaine Rais Mbolhi qui ont n’ont plus gouté au succès depuis le match du Lesotho, ont su mettre fin à une série de 5 rencontres sans succès en matchs officiels. Seulement, tout n’a pas été parfait comme il a tenu à le préciser le coach de l’EN à Lucas Alcaraz à ses proches collaborateurs et  en conférence de presse  mardi en fin de rencontre.

 

L’équipe type s’est dégagée d’elle-même

En tout cas, selon une source sure, l’ancien entraineur de Granada prévoit  des changements pour  veut faire comprendre à tout le monde que désormais personne n’est assuré d’être titulaire quelque soit son nom et son statu en sélection. L’objectif d’Alcaraz est de faire croire aux titulaires qui ne sont jamais surs d’être reconduit et aux remplaçants qu’ils sont prêts à prendre leur place à n’importe quel moment. Autrement dit, il veut maintenir tout le monde concerné et surtout dissiper ce sentiment d’être intouchable quelque soit sa performance : « Seuls les performances des joueurs en sélection comptent pour moi, il n’y a pas de statu de titulaire en équipe nationale, celui qui ne défend pas ou en fait pas le boulot comme il se doit, il cédera sa place » a-t-il notamment signifié Alcaraz à ses collaborateurs.

 

Medjani revient comme titulaire dans l’axe

Pas du tout convaincu du sociétaire du Real Bétis Séville, le coach de l’Equipe nationale, l’a montré clairement lors de  l’action du but en se retournant rapidement vers le banc pour demander à Medjani d’aller accélérer l’échauffement. Jugé un peu passif derrière,  Lucas Alcaraz n’a pas hésité à le remplacer juste après l’erreur de l’égalisation des Guinéens en seconde mi-temps. Il faut dire que l’entrée de Carl Medjani a stabilisé la défense des Verts et a ramené plus d’assurance. De par son expérience et son rôle de leader sur le terrain, Medjani sera aligné aux cotés de Bensebaini pour redonner un peu plus solidité à ce compartiment de plus en plus inquiétant.

 

Mandi désormais en concurrence à droite

Déjà un peu réticent à l’aligner dans l’axe central, après l’avoir supervisé et visionné sur plusieurs vidéos, le coach des Verts est à présent presque convaincu d’évincer Aissa Mandi de l’axe de la défense de l’Equipe nationale. Désormais, l’ancien joueur du Stade de Reims redeviendra en concurrence sur le couloir droit de la défense algérienne. Une chose est sure, Mandi qui est un peu en mal, depuis la dernière CAN, doit cravacher et montrer plus pour espérer effacer Attal à droite.

 

Bensebaini et Ghoulam les seules certitudes  

Bien entendu tout n’est pas noir dans le tableau dressé par l’entraineur national après cette belle victoire acquise contre la Guinée même si le rendement n’avait pas convaincu tout le monde. En effet, en plus de la satisfaction Attal,  le coach Alcaraz a noté avec beaucoup  de conviction le rendement de l’arrière gauche Faouzi Ghoulam, et la prestation de Ramy Bensebaini. Selon une source sure c’est les seules certitudes du coach concernant la défense de l’EN, avant ce match du Togo, prévu dimanche prochain

 

Il attend plus de Mahrez sur le plan défensif   

C’est bien connu, Riyad Mahrez est un joueur capable de faire la différence à n’importe quel moment. Il est avec Brahimi le déclencheur des actions offensives comme ce premier but inscrit contre la Guinée suite à un travail appréciable du Ballon d’Or algérien 2016. Ainsi, sur le plan offensif, Mahrez est irréprochable mais c’est sur le plan défensif et du domaine du repli défensif qu’il attend plus de sociétaire de Leicester City. Lucas Alcaraz ne veut pas trop chambouler son équipe dans ce registre mais si les choses ne s’améliorent pas  dans ce domaine bien précis contre le Togo, il a bien prévu des remaniements surtout que l’incorporation de Boudebouz et Feghouli a ramené un plus certain dans l’animation de jeu où c’était bien  plus fluide et nettement plus efficace qu’en première période.

 

Bentaleb et Brahimi ont scellé leurs places

Mardi le milieu de terrain de l’EN, n’était pas si performant qu’on le souhaitait. Si Nabil Bentaleb a démontré sa force dans le rôle de relayeur et de premier relanceur, dans ce 4-2-3-1 prôné par le coach,  son complice  à la récupération Adlane Guedioura semblait bien loin de son niveau habituel. Brahimi qui a très bien assumé  son rôle d’animateur sur le coté gauche a aussi scellé sa place.

 

Hanni ou Boudebouz, le suspense est entier   

Quant à Sofiane Hanni, malgré son but inscrit en première mi-temps, il sera en ballotage avec Ryad Boudebouz au poste de milieu axial. Incorporé en seconde période comme second attaquant, Ryad a réussi à mettre  Lucas Alcaraz dans ses choix. Chose appréciée par l’entraineur national. Boudebouz  orientait bien le jeu de l’EN, et surtout libéré l’arrière droit Attal, nettement plus offensif après l’incorporation du milieu offensif de Montpellier.

 

Slimani a la confiance du coach mais…

Sifflé par le public de Mustapha Tchaker, le meilleur buteur de l’Equipe nationale, traverse une période difficile mais connaissant le tempérament d’Islam Slimani, ce dernier ne lâche rien et se bat à l’entrainement comme il a l’habitude de le faire. D’ailleurs, l’attaquant de Leicester City, possède toujours la confiance du coach Lucas Alcaraz. Ce dernier compte beaucoup sur son réveil face au Togo pour débloquer la situation même si Hilal Soudani a laissé une belle impression lors de son entrée en jeu. Ce qui lui a valu l’égard du sélectionneur national.

Réactions et commentaires en bas de l'article

Partager