LOSC : L’entourage de Bahlouli pas content , Passi répond !


Arrivé au LOSC lors de ce dernier mercato hivernal, Farès Bahlouli faisait partie de ces 7 joueurs qui devaient, à travers ce mercato, révolutionner le club lillois dont l’image faisait allusion au nouveaux dirigeants du club. Le grand espoir sortie de l’académie de l’Olympique Lyonnais se devait de retrouver son ancien rythme. Lui qui était passé par Monaco puis prêté au Standard de Liège où il avait exactement joué zéro minute pour cause de problème de surpoids. Le directeur sportif du LOSC, Luis Campos, Avait vu du positif avec ce transfert et ne doutais point des qualités de Fares : « Lui, c’est un talent pur. C’est un numéro dix à l’ancienne. Tous ceux qui aiment le football spectaculaire l’aimeront. » Avant d’indiquer ce qui l’attendait de l’ancien international espoir tricolore, à savoir plus de travail défensif. « Après, il doit comprendre qu’il doit faire son travail pour l’équipe. Il faut qu’il devienne un joueur un peu plus « moderne ». Qu’il défende plus par exemple. Je suis convaincu qu’il peut connaître cette évolution. Il n’aura pas besoin de temps d’adaptation, mais de retrouver du rythme. »

 

Mais voilà que sa situation ne va pas évoluée comme prévu. Le milieu offensif de 21 ans n’a disputé que deux rencontres titulaire dont une titularisation en Coupe de France face à Bergerac où il a été très convaincant! Mais cette situation n’arrange pas du tout l’entourage de Bahlouli :

« Farès est venu à Lille pour jouer et enchaîner les matches. Il y avait d’autres clubs intéressés et on a décidé d’aller à Lille, car on lui a promis du temps de jeu qu’il n’a pas aujourd’hui. Pourtant, il est à fond à l’entraînement. Alors oui, on lui dit qu’il bosse bien durant la semaine, mails il n’est pas récompensé de ses efforts puisqu’il n’est pas aligné le week-end. »

 

« On le fait jouer en Coupe de France et on l’enlève ensuite en Ligue 1 sans raison. Si on veut tirer le meilleur de Farès, il faut lui faire enchaîner des matches. Ce n’est pas en le mettant en tribune qu’il va retrouver son rythme. Il veut aider ses coéquipiers dès maintenant et ne pas attendre la saison prochaine »

 

Quelques Jour plus tard , son entraîneur , Frank Passi , répond :

« Je vois les entraînements et les matches. Je donne le temps de jeu que je peux donner ».

 

C’est donc bien un casse tete pour Passi qui devra prendre des décisions plus difficiles , à savoir aussi que la concurrence ne manque pas au poste de Bahlouli . Ce dernier a donc encore beaucoup de choses à prouver !

Réactions et commentaires en bas de l'article

Partager