FAF : Raouraoua a fait preuve d’un manque de démocratie ! Quel avenir pour lui ?


Si il y a un sujet qui fait la une dans le sport algérien aujourd’hui c’est bien le sujet de la présidence de la FAF. En effet de jour en jour , les informations qui vont l’une à l’encontre de l’autre se succèdent .Hier encore on apprenait que l’assemblée générale de la FAF a été reportée pour la fin du mois d’avril ,elle qui est programmée pour le 20 mars c’est-à-dire dans une semaine. Informations qui a ,quelques heures plus tard, été annulée par une autre décision venant du ministère de la Jeunesse et des Sports Ould Ali. Ce dernier a fait annuler cette décisions et a maintenu l’assemblée générale élective au 20 mars.

 

Mais ici ce n’est pas la date de l’assemblée générale qui nous intéresse. Hier , la télévision Ennahar à annoncer en fin d’après midi que l’actuel président de la FAF dont le mandat touche à la fin, monsieur Raouraoua, devrait sortir par la petite porte et mettre fin à ses activités sportive que ce soit local ou continental. Ceci s’explique par le fait que Mohamed Raouraoua aurait tenté à plus à plusieurs reprises d’intimider ses principaux concurrents que ce soit par le soutien apporté par les présidents des clubs ( peut-être que ce soutien ne serait qu’un des nombreux détails parmi les coulisses qu’il y a derrière la Fédération ) ou même par un empêchement des autres candidats à déposer leur candidatures . Les conséquences de ce fait sont assez visibles car Kheireddine Zetchi ( président du Paradou ) est le seul candidat pour la succession de Rawrawa à la tête de la FAF. Selon d’autres d’informations encore, plusieurs partisans de Rawrawa feront tout pour empêcher Zetchi de finir à la tête de la fédération ! affaire à suivre…

Réactions et commentaires en bas de l'article

Partager