BELGIQUE : Ishak Belfodil très en colère contre le Parquet de l’Union belge


Ishak Belfodil pensait s’en sortir sans le moindre match de suspension après la décision de la Commission des Litiges de ne pas le suspendre pour sa carte rouge encaissée après avoir frappé la balle contre un joueur d’Anderlecht, en fin de rencontre. C’était sans compter sur le Parquet de l’Union belge de football, qui avait proposé trois matches de suspension pour le médian du Standard, et qui a donc fait appel de la décision.

Convoqué ce vendredi devant la Commission des Litiges d’Appel, Belfodil s’est donc quelque peu lâché sur la décision du Parquet, espérant que la Commission des Litiges de ne pas le suspendre soit finalement retenue. « Je sais que vous êtes en conflit avec le Standard sur d’autres dossiers, mais je refuse d’être le bouc émissaire », affirme-t-il, selon des propos rapportés par nos confrères de la DH.

L’Algérien s’est ainsi emporté contre le représentant du Parquet de l’Union belge, expliquant qu’il n’était pas « frustré » lors de son geste et qu’il « n’a pas rouspété » malgré l’exclusion, alors qu’il pensait recevoir une carte jaune pour ce geste. Il affirme également ne pas avoir visé le joueur d’Anderlecht, mais simplement avoir voulu tirer le ballon hors du terrain.

« Je suis frustré car c’est la deuxième fois qu’on me fait venir ici alors que je n’ai rien fait qui le justifie. C’est de l’acharnement », explique Belfodil. Le représentant du Standard a ainsi demandé qu’aucune charge ne soit retenue contre le joueur. La décision de la Commission des Litiges d’Appel doit être rendue ce vendredi.

Réactions et commentaires en bas de l'article

Partager