Equipe Nationale : La situation cauchemardesque de Belkaroui


Après sa titularisation face au Nigeria où il est passé complètement à côté de la plaque, le sélectionneur national M. Georges Leekens voulait lui donner une seconde chance samedi dernier face à la Mauritanie. Contre une équipe donc qui face à laquelle Hichem aurait très bien pu se reprendre et ne pas être surpassé par la pression.

 

Le plan de Leekens pour redonner la confiance à Belkaroui ne s’est pas déroulé comme prévu, ce dernier enchaîne les fautes défensives, les mésentente, les mauvaises passes et à l’image de son équipe en première période, est pas dans son match. Il fini même par concéder un penalty après un face à face avec l’attaquant dont le ballon est issu d’une mauvaise passe de… Lui même .

Sorti à la mi-temps du match, le joueur n’a pas pu se retenir d’éclater en sanglots. Il n’a pas supporté la pression qu’il avait après cette première mi-temps catastrophique. Appuyé en plus par les sifflet du public à chacune de ses touches de balles.

Les cadres de l’équipe ont tous de suite joué leurs rôles de “cadre” et ont immédiatement été chez Hichem pour le consoler. À l’image de Mandi, Ghoulam et Bentaleb. Georges Leekens lui aurait même déclaré : Hichem , ça arrive, il faut remonter la pente, tu es toujours un joueur sur qui je compte. Montre-moi que t’es capable de refaire surface Je compte sur toi, tu vas revenir plus fort, tu vas voir…” Le Coach avait également déclaré en Conférence de presse que Belkaroui souffrait de “problèmes psychologiques”

Il faut aussi savoir que le problème de Belkaroui ne se limite pas seulement en Équipe Nationale, mais aussi en Club. Après une dure blessure, le joueur n’a plus joué avec l’ES Tunis et a donc perdu sa place de titulaire. Ceci explique son manque d’implication dans ses matchs avec les Fennecs.

Aujourd’hui, la pression surplombe Hichem Belkaroui… Espérons qu’il pourra surpasser cette rude épreuve et revenir plus fort !

 

PS : En tant que Médias, supporter , nous devons soutenir nos joueurs dans de tels moments difficiles et non pas les sifflés. En les critiquant, nous faisons que rendre leurs tâches plus difficiles !

 

Mamoun Hifi , Fennec Football

Réactions et commentaires en bas de l'article

Partager